09 décembre 2016

Bocage normand - Jean j'm'assieds

Au cours des veillées, les jeunes Normands avaient de quoi se réjouir lorsque toute l'assistance décidait de jouer à Jean, j'm'assieds !Tout le monde s'asseyait en cercle, à proximité du foyer. Deux personnes restaient debout, l'une bandait les yeux de l'autre, appelée pour la circonstance "Jean". Après l'avoir fait tourner plusieurs fois sur elle-même, le silence régnait. Aidé par la première personne, Jean était invité à s'asseoir sur les genoux de l'un des participants et devait deviner à qui appartenaient ces genoux là.Inutile de... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 octobre 2016

Sainte-Marie-Laumont - Le bonhomme Misère (2)

— Mais viens donc voir dans la cheminée ! c’est extraordinaire ! »Le bonhomme se leva aussi vite qu’il put et regarda en ouvrant de grands yeux. La fève avait poussé pendant la nuit ! Ah ! certes, non, ce n’était pas une fève comme les autres : sa tige était grosse comme le tronc d’un arbre moyen ; ses feuilles, plus longues et plus larges que des souliers d’homme, étaient disposées en forme d’échelle ; enfin, elle croissait à vue d’œil.« Eh bien, la mère, fit le bonhomme en se... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2016

Sainte-Marie-Laumont - Le bonhomme Misère (1)

Dans la commune de Sainte-Marie-Laumont, à un détour de la route pittoresque resserrée entre la Souleuvre et de hautes collines, se dresse un énorme roc. C’est sur le sommet de ce roc que se trouvait, il y a longtemps, bien longtemps, la demeure du bonhomme Misère et de sa femme.…………………………Il était vieux et pauvre, le bonhomme Misère ; aussi était-il obligé de mendier pour vivre.Un soir qu’il revenait chez lui, les jambes lasses et le bissac presque vide, il aperçut à distance un homme qui s’avançait dans la direction du... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2016

Saint Germain de Crioult - La dame blanche du manoir de Gouvy

Quelle impopularité avait cette dame, dans les années 1600 ! Elle effrayait sans cesse les âmes de la paroisse de Saint Germain de Crioult, à quelques lieues de Condé sur Noireau. Elle effrayait et elle fascinait en même temps ; n’importe quel homme l’apercevait, il ne tarissait pas de propos dans les veillées : la Dame Blanche par ci, la Dame Blanche par là…Il ne se passait pas un hiver sans qu’elle surgisse, ombre nébuleuse et vaporeuse, sur les murailles du manoir. Sa silhouette était celle d’une dame de grande... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2016

Saint-Marc-d’Ouilly - la cloche de l'oratoire

Les faux-monnayeurs, qui battaient monnaie à l’effigie du roi dans leur manoir, étaient nombreux, si l’on en croit le sentiment populaire. C’était à Saint Germain du Crioult, le sieur du Bosq ; les Guérard à Lassy ; à Cahan, le sieur de la Fosse, etc. Parfois même ils ne craignaient pas, ajoutait-on, d’enlever les cloches des chapelles pour en faire des sous-marqués (pièces de six liards).Durant une nuit de Noël, les Messieurs du Han, de Clécy, tentèrent l’aventure. Ils descendirent de son tourillon la clochette de... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mai 2016

Jurques - la pierre Dyallan

Vieux dolmen druidique, la pierre Dyallan a presque trois mètres de hauteur, cinq de longueur et elle est large d’un mètre et demi environ. La table repose sur quatre supports et les alentours présentent les débris d’une douzaine de pierres formant une sorte d’enceinte circulaire.Les vieilles femmes se rendaient autrefois à la pierre Dyallan comme à un lieu de pèlerinage, pour obtenir que leurs enfants soient favorisés d’un bon numéro, lors du tirage au sort de la conscription. Elles déposaient une branche de palmier sur le milieu de... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2016

Montchauvet - visions équines

À peu de distance de la planche des Vaux de Souleuvre, les voyageurs nocturnes voyaient un poulain étalé en travers de la voie. Sa lugubre mission était de tenter d’abîmer bêtes et gens dans l’eau fangeuse qui se répandait sur le chemin des deux côtés du lit de la rivière. Apercevait-il quelqu’un, il se levait brusquement, puis, la gueule démesurément ouverte, les yeux ardents et rouges comme des charbons allumés, il hurlait et avançait, essayant d’étourdir par ses ruades pour ensuite assommer et piétiner à son aise. Si on lui tenait... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 janvier 2016

Les enfants de la veuve (2)

Puis ces pensées d’espoir étaient subitement traversées par de vives et poignantes inquiétudes. La mer eût été calme, la tempête n’eût point soufflé, que déjà ses fils étaient dans un affreux danger ; deux enfants de neuf et dix ans livrés seuls, dans une frêle barque, à l’immensité des vagues ! Mais à présent que l’ouragan rugit, que le ciel lance la foudre, que la mer soulève tous ses flots, que va devenir cet esquif sans pilote ? Oh ! il sera englouti et disparaîtra dans l’abîme avec les enfants qu’il... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 janvier 2016

Les enfants de la veuve (1)

Étant à Honfleur, raconte le vicomte Walsh, j’avais témoigné un grand désir d’aller visiter la chapelle de Notre Dame de Grâce, et M. de Saint Georges avait fait mettre ses chevaux à sa voiture pour m’y conduire ; du haut de la côte, me disais-je, le soleil couchant serait magnifique à voir… Comme nous passions sur le port pour prendre la rue montante qui conduit à la chapelle si vénérée dans le pays, nous vîmes une sorte d’agitation et de rassemblement sur le quai ; les femmes que nous aperçûmes dans les groupes nous... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2015

Le chanoine de Cambremer

Jean Patye, chanoine de la prébende de Cambremer, dépendant de l’évêché de Bayeux, avait été longtemps un prêtre selon le cœur de Dieu, et les prescriptions des saints canons. Mais, ainsi qu’il arrive quand l’homme ne sait point résister aux instincts de vanité qui lui sont sans cesse inspirés par le mauvais esprit, maître Patye, se voyant en tous lieux renommé pour sa haute dévotion et pour son expérience, finit par oublier que toute science qui ne vient pas de Dieu n’est que déception et mensonge ; il prêta une oreille... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,