Récits contés en Normandie ou mettant en scène des personnages normands.
10 octobre 2016

Les trois roses et les trois chiens

Un brave pêcheur vivait tant bien que mal du produit de sa pêche avec sa femme et ses trois enfants.Il avait beau se lever matin, prendre ses filets et rentrer fort tard de la pêche, il ne rapportait jamais que quelques petits poissons qu’il ne pouvait vendre. Depuis quelques jours surtout, il ne jouait que de malheur et la misère était grande dans sa chaumière.Ne sachant à quel saint se vouer, le pêcheur avait conduit sa barque au pied d’un rocher dans un endroit isolé, et tout en maudissant son existence, il avait jeté ses filets.... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 avril 2016

Jean de l'Ours (2)

Jean de l’Ours descendit à son tour. Arrivé au même point que ses compagnons il aperçut la bête à sept têtes. D’un coup de sabre il lui abattit une tête et continua sa descente ; mais la bête se retrouva bientôt devant lui. D’un deuxième coup de sabre, il lui abattit une autre tête et descendit encore. La bête se présentant une troisième fois, il lui fit sauter une troisième tête. La même apparition se reproduisit encore trois fois à des intervalles de moins en moins rapprochés, mais chaque fois Jean de l’Ours lui abattait une... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2016

Jean de l'Ours (1)

Autrefois (il y a si longtemps qu’on ne sait pas au juste à quelle époque) il existait dans notre pays un géant qui passait pour l’homme le plus fort de toute la terre. Dans ses voyages, il avait coutume de se servir d’un tronc d’arbre en guise de bâton, et on ne connaissait que sous le nom de Jean de l’Ours qu’il devait sans doute à ses prouesses étonnantes et à sa force extraordinaire.Un jour, en chassant dans une forêt, il fit rencontre d’un homme de sa taille, qui jouait au palet avec des meules de moulin. « Tiens, qu’il lui... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 février 2016

Jean à la tige d’haricot

Un pauvre homme nommé Jean, planta un jour des haricots. Un de ceux-ci poussa si haut, si haut que le sommet se perdait dans les nues. Lorsque les plantes se trouvèrent bonnes à récolter, le paysan se mit à en cueillir les gousses. Après avoir travaillé jusqu’au soir et rempli plusieurs paniers, Jean alla se coucher, remettant au lendemain la récolte de la plante gigantesque. Il jugea utile de commencer par le haut. Il mit dix jours pour grimper au sommet. Là, il aperçut la maison du bon Dieu. Il alla y frapper. Saint Pierre vint... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2016

L'eau de vie

Un jour, les habitants du ciel furent incommodés par une fumée âcre qui montait de la terre.Le Très-Haut appela saint Pierre et lui dit :« Va donc voir ce que font les fils d’Adam. »Saint Pierre descendit sur la terre, aperçut l’alambic d’où s’élevait l’âcre fumée, et, tout autour, des hommes et des femmes qui buvaient, chantaient, riaient et dansaient. Comme il suait à grosses gouttes, on lui offrit à boire ; il accepta imprudemment et trouva le breuvage fort bon ; aussi en prit-il cinq verres de suite.... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2015

Les meuniers et leur saint patron

Permettez-moi de vous demander si vous savez pourquoi, de tous les gens d’état, les meuniers sont les seuls qui n’ont pas un patron dans le ciel pour les protéger, tandis que les huissiers en ont un ?Voici comment le fait m’a été raconté : les meuniers d’un même canton, ennuyés de se voir sans cesse molestés, bafoués par les membres des autres corporations, parce que, comme eux, ils n’avaient point de patron à pouvoir invoquer là-haut, résolurent de faire cesser un tel état de choses. À cet effet, ils se réunirent tous dans... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2015

Les six compagnons

Six paysans se trouvaient un jour réunis à la veillée.— J’ai toujours eu l’intention, dit l’un, d’aller voir la mer. Malheureusement, il ne m’a pas encore été permis de me contenter. Vous plairait-il de partir demain avec moi pour voir cette grande masse d’eau dont on dit des merveilles ?Tous ayant accepté, on convint de partir le lendemain. Le jour fixé, les paysans se mirent en marche. Ils arrivèrent bientôt en vue d’une grand plaine remplie de blés auxquels le vent communiquait des ondulations pareilles à celles de... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 août 2015

La biche blanche

Un jeune prince partit un jour pour la chasse. Une trentaine des plus grands seigneurs de la cour le précédaient. Lorsqu’on fut dans la forêt, on se dispersa de côté et d’autre selon son caprice et sa fantaisie. Le prince ayant aperçu un cerf magnifique s’élança sur ses traces. Il courut presque toute la journée, toujours devancé par l’animal qui semblait ne point se lasser de la poursuite à laquelle il donnait lieu. Enfin le cheval du prince tomba mort et le cerf disparut dans le lointain. Le prince s’arrêta dans une clairière, tira... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2015

Pimpernelle

Il y avait une fois, comme on dit toujours, une fois, un soldat qui revenait chez lui. Il n’avait qu’un sou et s’appelait Pimpernelle ; c’est le nom d’une très jolie petite rose très épineuse. C’était aussi un militaire très aimable, de bon cœur, sans souci, mais un peu malin. Il cheminait par la grande route, au soleil, et chantait une chanson de régiment où l’on disait beaucoup de mal de la misère et de la mort ; il était fier et comme l’on dit chez nous il battait glorieux. C’est pour cela, sans doute, que l’une et... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2015

Le sifflet enchanté

À l’âge de quinze ans, j’étais p'tit berger. J’avais un sufflet pour m’amuser et une erbalète pour tirer sur les oiseaux.Je fis rencontre de deux jolis messieurs qui étaient des magiciens fort savants.I m’ demandèrent mon dîner et m’ dirent :— Qu’est-ce qu’il faut pour cela ?— Je n’ vous demande rien.— Eh bien, puisque tu es obligeant et désintéressé, dirent-ils, voici ce que nous t’accordons : avec ton petit sifflet, tu feras danser tout ce que tu voudras, avec ton arbalète, tu tireras tout ce que tu... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,