Légendes, coutumes et traditions ayant pour lieu une commune de l'arrondissement.
16 décembre 2016

Dampsmesnil - la mare d'Aveny

Que fait-on le soir de Noël ? Les uns vont dans les églises pour célébrer la messe de minuit, les autres se réunissent en famille et attendent la venue du Père Noël. Alors, on circule, on cause, on rit et on raconte n’importe quoi ! À Dampsmesnil, il en est de même, on bouge, on va à la messe, on papote. Pourtant si tout paraît ordinaire, rien n’est vraiment pareil qu’ailleurs ! Aveny est un gentil hameau à quelques enjambées de Dampsmesnil. Dans ce hameau, Madame de Cacaux Rouge possède une mare ; comme... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 octobre 2016

Les Andelys - L'homme et son ombre

Il n’est pas de plus fâcheux voisinage, pour les terres arables, que celui des bois. Outre qu’elles ne sont point exemptes de servitudes communes à la plupart des champs, elles ont de plus l’inconvénient d’être, pendant une grande partie du jour, privées des rayons du soleil, par suite de l’ombre que projettent leurs incommodes voisins. Cette circonstance nuit considérablement à leur fécondité. C’est un assujettissement que l’on doit cependant supporter et auquel on ne peut se soustraire, car chacun est libre de planter son terrain... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mars 2016

Pont-de-l'Arche - l'origine du pont

« Par saint Vigor mon patron voici bien du nouveau ! Pauvre passager que je suis ! comment nourrir, maintenant, ma bonne mère que j’aime comment épouser Brigide, la fille du pêcheur ? »Et le malheureux s’élança dans la ville, criant partout au miracle !C’est qu’en vérité ses yeux avaient été frappés d’un bien incroyable prodige : la veille encore, lorsqu’aux rayons du soleil couchant il avait attaché sa barque au rivage, la Seine passait libre et fière devant sa cabane : esclave aujourd’hui,... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 décembre 2015

Gisors - L'eau du Réveillon

La petite source est située près de Gisors ; on l’appelle le Réveillon. Voilà sa vertu miraculeuse : si l’on boit de cette eau enchantée, il faut revenir mourir à Gisors, en quelque lieu que l’on soit exilé. Du temps des croisades, dit M. d’Arlincourt, les pèlerins du canton, qui avaient fait vœu d’aller en Palestine, ne manquaient pas d’aller boire au Réveillon, pour revenir au toit natal, et ne point mourir aux rives étrangères. Nos soldats de la République et de l’Empire ont été s’abreuver aussi à la petite fontaine, sans... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 août 2015

Les Andelys - La croix Lisette

Une croix en bois s’élève sur le côté gauche de la route des Andelis à Paris et à l’entrée inférieure du hameau de Radeval....La Lisette qui a donné son nom à cette croix champêtre est l’héroïne d’une histoire commune mais touchante. Voici cette histoire :Une pauvre fille de Radeval, avait reçu, au pied même de cette croix, les serments de fidélité de son fiancé lorsque ce dernier dut partir pour l’armée.Le jeune soldat fut tué à la première bataille, et sa maîtresse, à la nouvelle de ce malheur, éprouva un désespoir si violent... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2015

Gisors - le prisonnier de la tour

Vers cette époque, (1346) sous le règne de Philippe VI, dit de Valois, et quelque temps après le mariage de ce vieux roi valétudinaire avec la belle et jeune Blanche d'Évreux, parut à la cour de France un noble étranger constamment vêtu de noir. Chacun se demandait qui il était : questions inutiles, car nul ne le connut.Or, un jour de gala en l'honneur de la gente royne Blanche, le feu prit aux tentures et courtines de la grand' salle du palais. Prompt comme l'éclair, l'inconnu sauva d'abord la reine, puis il revint chercher le roi au... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2015

Le Thuit - Le violon merveilleux

Un jeune homme nommé Jean s'engagea un jour dans une ferme pour soigner les bestiaux. Au bout de trois ans, il résolut de s'en aller. À cet effet, il demanda à son maître de lui payer ce qu'il avait gagné. Celui-ci prit dans sa bourse... trois liards et les donna à Jean, qui s'en alla tout joyeux. Après avoir marché trois jours, il arriva à un carrefour où se tenait assis un vieillard sale, malpropre, en haillons, qui lui dit :- Faites-moi une petite charité pour l'amour de Dieu !- J'ai justement trois liards, je vais vous les... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 décembre 2014

Neaufles-Saint-Martin - Le souterrain de la Reine Blanche

Les fameux souterrains de la tour de Neaufles ont donné lieu à une tradition qui offre quelques points de ressemblance avec celle du château de la Robardière. La tour de Neaufles est aussi une forteresse ruinée, située à une lieue du château de Gisors ; on dit que ses souterrains communiquent avec ce château, en passant sous le lit de la rivière qui l’en sépare. Le grand souterrain de Neaufles, comme celui de la Robardière, recèle un trésor magique, enfermé sous des grilles de fer, d’un travail merveilleux, L’auteur d’une notice... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2014

Léry - le hêtre de Saint-Ouen

L'arbre de Saint-Ouen est planté dans un triège de la forêt de Bord dépendant du territoire de Léry.La tradition rapporte que lors d'une de ses visites pastorales, saint Ouen se serait reposé en cet endroit, à l'ombre d'un arbre, objet du culte des idolâtres....Rien d'étonnant que le zélé archevêque de Rouen n'ait stationné à Léry pour détruire les pratiques du paganisme et donné sa bénédiction à l'ombre d'un hêtre auquel il aurait attaché des reliques.Je dis : au pied d'un hêtre, car l'arbre qui l'a abrité de son épais feuillage a... [Lire la suite]
Posté par Piterne à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 décembre 2010

Port-Mort - le gravier de Gargantua

D'après une autre version, qui est peut-être plus ancienne, "Gargantua en construisant la colline qui se trouve derrière le menhir et qui porte le nom de Côte Frileuse, se sentit tout à coup incommodé par un gravier qui était entré dans son soulier : l'ayant enlevé, il le lança loin de lui et il est retombé là où nous le voyons aujourd'hui. Léon COUTIL - Inventaire mégalithique
Posté par Piterne à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,